Voir Plan d'action en regard d'une difficulté spécifique pour une aperçu des façons d"aborder ses occasions de stress

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identifier ses occasions de stress

 

Le stress est une réponse biologique à ce qui nous dérange, nous menace, nous irrite, nous excite.

En toute situation de stress, il y a toujours quelqu’un qui dont la sérénité est dérangée par quelque chose, que nous appelons «occasions de stress».  L’expression veut montrer que, ce qui stresse une personne n’en stressant pas nécessairement une autre, toute situation ne crée pas en elle-même une «quantité» prédéterminée de stress.

L'Identification de ses occasions de stress constitue une étape de base; c'est, ce à quoi nous nous attardons ici.

Il s’agira ensuite de voir comment solutionner les problèmes que nous créent ces occasions de stress. Ici, deux directions : une première consistant à appliquer des solutions efficaces au problème (faire un budget, poser ses limites, s’organiser pour faire ce qu’on a à faire, etc.) et une seconde nous dirigeant vers l’intérieur (pourquoi est-ce que je me stresse avec cette situation ?, de quoi ai-je peur ?, à quel point mes attitudes me rendent-elles la chose plus difficile ( perfectionnisme, rigidité, attitude de sauveur, peur du jugement des autres, anxiété, ? etc.) .

Je vous invite donc à faire un inventaire de vos occasions de stress. Cela vous aidera à prendre conscience de tout ce qui, à l’extérieur de vous, vous crée du stress. C’est un bon point de départ. Ensuite se posera la question de trouver comment revenir à une certaine sérénité.

 

Voici ce qui me crée le plus de tracas, de difficulté, de tension, ce  à quoi je pense souvent avec une émotion douloureuse ou à tout le moins désagréable, ou encore ce qui me trouble beaucoup, m'obsède, une situation dont je n'arrive pas à décrocher:

___________________________________________________________________

 

 

Présentement, dans ma vie, je suis aussi confronté à:

_____________________________

_____________________________

_____________________________

_____________________________

_____________________________

 

Depuis deux ans, il y a eu des changements très importants dans ma vie, dont:

_____________________________

_____________________________

 

 

Depuis deux ans, il y a eu beaucoup de petits tracas dans ma vie, dont:

 

_____________________________

_____________________________

 

 

Il y a des événements de ma vie passée qui me font encore mal, dont:

_____________________________

_____________________________

 

 

J’ai peur de ____, ____, _____, ____, _____.

 

J’ai un sentiment de culpabilité par rapport à ____, ____, _____, ____.

 

J'ai du ressentiment par rapport à ___,____,____,____

 

J’ai honte de ____, ____, _____, ____.

 

Je n’arrive pas à prendre une décision par rapport à ____, ____, _____, ____.

 

Je ne vis pas en accord avec mes valeurs, notamment en ce qui concerne _____________________________

 

J'ai peur de me tromper et de faire des erreurs, particulièrement dans les contextes suivants: _____________________________

_____________________________.

 

Mes journées sont parsemées de petites choses qui me tombent sur les nerfs, au nombre desquelles:

_____________________________

_____________________________

_____________________________

 

Ma vie est routinière; je manque de

_____________________________

 

 

Questionnaire: Faire l'inventaire de ses occasions de stress

 

La liste d’occasions de stress que voici aide à préciser encore davantage le travail entrepris ci-haut.  On y note jusqu’à quel point chacun des énoncés nous affecte en encerclant l'un des quatre chiffres qui les précédent.

 

On encercle le 3 si l’énoncé représente une grande occasion de stress pour nous.

Si l'occasion de stress est assez importante pour qu'on s'y arrête, on encercle le chiffre 2.

On encercle le 1 pour noter que l'occasion de stress ne nous concerne que peu.

On encercle le 0 si l'occasion de stress ne nous concerne pas du tout.

On répond en ne notant que les occasions de stress qui nous dérangent, nous préoccupent, nous inquiètent ou nous obsèdent; par exemple, si on n’a pas de sécurité d’emploi mais que cela ne nous crée pas de stress, on encercle le 0.

 

L'occupation (voir, en complément, Les occasions de stress au travail)

 

Nous avons utilisé l’expression «occupation» pour désigner le travail, les études, le travail à la maison, etc.

 

0 1 2 3  : J'ai perdu mon occupation ou je n’ai pas d’occupation.

0 1 2 3  : Il y a trop de bruit, de froid, de chaleur, d'humidité, etc. là où je

               passe mes journées.

0 1 2 3  : Je ne peux pas respecter mon rythme (ou le faire respecter).

0 1 2 3  : Je suis soumis à des demandes ou à directives contradictoires.

0 1 2 3  : Je suis soumis à des demandes ou à des directives qui changent constamment

0 1 2 3  : Je pense que ce que j'ai à faire dépasse ce que je peux assumer sans stress excessif.

0 1 2 3  : Je sens que j'ai trop peu à faire ou que mes ressources sont mal utilisées.

0 1 2 3  : Je suis tenu responsable de résultats sur lesquels je  n’ai pas de contrôle.

0 1 2 3  : Je n'ai pas d'intérêt pour mon occupation.

0 1 2 3  : Mes bonnes idées sont rejetées ou ignorées.

0 1 2 3  : Je ne suis pas consulté pour les décisions qui me concernent

0 1 2 3  : Je me sens bloqué, mon occupation ne me mène nulle part.

0 1 2 3  : Je n'ai pas de sécurité d'emploi.

0 1 2 3  : Je ne dispose pas des outils qu’il faut pour bien faire ce que j’ai à faire.

0 1 2 3  : Je ne fais rien de valable à mes yeux.

0 1 2 3  : Je me sens obligé d'aller l’encontre de mes valeurs.

0 1 2 3  : Je suis exposé à des dangers physiques.

0 1 2 3  : J'ai une occupation où d'éventuelles erreurs peuvent avoir de graves conséquences.

0 1 2 3  : Je manque d'espace privé.

0 1 2 3  : Je vis des injustices.

0 1 2 3  : Je n'arrive pas à faire tout ce que je voudrais.

0 1 2 3  : Je vais éventuellement être obligé de changer de position.

0 1 2 3  : Je songe sérieusement à changer d ‘occupation.

0 1 2 3  : Je déteste l’environnement où se déroule ma journée.

0 1 2 3  : Je suis en grève, en lock-out ou sur le point de l'être.

0 1 2 3  : J'entends parler de chômage ou de fermeture pour bientôt.

0 1 2 3  : Je suis préoccupé de l’influence qu’a mon occupation sur ma famille.

 

Le corps

 

0 1 2 3  : Je trouve mon corps gros, petit, laid, etc. ou je n'aime pas certaines de ses parties.

0 1 2 3  : Je suis malade.

0 1 2 3  : Aucun médecin ne trouve ce dont je souffre.

0 1 2 3  : J'ai des malaises.

0 1 2 3  : J'ai des douleurs.

0 1 2 3  : J'ai des épisodes de panique.

0 1 2 3  : J'ai de la difficulté à bien dormir.

0 1 2 3  : J'ai de la difficulté avec la nourriture.

0 1 2 3  : Je suis en train de rompre une vieille habitude (tabac, aliments, alcool...).

0 1 2 3  : Je n’arrive pas à vaincre une dépendance : drogue,  tabac, alcool, jeu, internet, etc.

0 1 2 3  : Je suis inquiet de ma santé.

0 1 2 3  : J'ai peur de mourir.

0 1 2 3  : J’ai des problèmes sexuels.

 

Les autres

 

Vie de couple

0 1 2 3  : Je n'ai pas de conjoint.

0 1 2 3  : J’aime une personne qui n’est pas disponible.

0 1 2 3  : Je ne sens pas d'amour dans ma vie de couple (de ma part et/ou de la part de l'autre).

0 1 2 3  : Il n'y a pas de communication véritable dans notre vie de couple.

0 1 2 3  : Je me sens incompatible avec mon conjoint.

0 1 2 3  : Je sens que les efforts que je fais pour ma vie de couple ne servent à rien.

0 1 2 3  : Je suis tendu à cause d'une relation extra-conjugale.

0 1 2 3  : Je vis une séparation ou j’ai du mal à me remettre d’une séparation.

0 1 2 3  : Je me sens obligé de prendre toutes les décisions.

0 1 2 3  : Nous avons des mésententes sur le partage des tâches.

 

Vie familiale

 

0 1 2 3  : Je n’ai pas d’enfants.

0 1 2 3  : Je ne trouve pas de sens à ma vie familiale.

0 1 2 3  : Je me sens constamment sollicité à la maison.

0 1 2 3  : J'ai des problèmes à faire garder les enfants.

0 1 2 3  : Nous avons souvent des mésententes sur la façon d'éduquer les enfants.

0 1 2 3  : Il y a de la violence à la maison (physique ou verbale).

0 1 2 3  : Il y a des conflits de valeur ou de génération à la maison.

0 1 2 3  : Les enfants ne respectent pas les limites fixées ou les ententes convenues.

0 1 2 3  : Je suis inquiet de l'avenir d'un enfant.

0 1 2 3  : Je suis seul à porter la responsabilité de l'éducation des enfants.

0 1 2 3  : Je dois m'occuper seul des soins à apporter aux enfants.

0 1 2 3  : Les repas, le coucher, le départ pour l'école, ou ______ sont des moments pénibles.

0 1 2 3  : Il y a de l'inceste à la maison ou j'ai des raisons de croire qu'il y en a.

0 1 2 3  : J'ai des ennuis avec mes enfants.

0 1 2 3  : J'ai des ennuis avec les amis de mes enfants..

0 1 2 3  : J’ai de mauvaises relations avec des membres de ma famille ou de ma belle-famille.

 

Relations de travail

 

0 1 2 3  : Je sens de la pression.

0 1 2 3  : J'ai continuellement quelqu'un qui me surveille.

0 1 2 3  : Je vis du harcèlement sexuel.

0 1 2 3  : Je suis interrompu.

0 1 2 3  : Je reçois beaucoup de critique négative.

0 1 2 3  : Je me sens exploité.

0 1 2 3  : Je suis en conflit, ou j'assiste ˆ des conflits.

0 1 2 3  : Je sens que personne ne s'intéresse à ce que je fais.

 

Vie sociale

0 1 2 3  : Je vis isolé.

0 1 2 3  : Je ne me sens pas apprécié.

0 1 2 3  : Une personne que j'aime a une maladie chronique.

0 1 2 3  : Une personne que j’aime est récemment décédée  ou est sur le point de mourir.

0 1 2 3  : J’ai du mal à supporter les manies ou les humeurs de certaines personnes que je côtoie.

0 1 2 3  : Quelqu'un que j'aime a un problème de drogue ou d'alcool.

0 1 2 3  : Je suis souvent critiqué par mes proches.

0 1 2 3  : Je me sens exploité par mes proches.

0 1 2 3  : Je me sens constamment sollicité.

0 1 2 3  : Je me sens inférieur aux personnes que je côtoie.

 

La société

 

0 1 2 3  : J'ai des difficultés d’ordre légal.

0 1 2 3  : J'ai un conflit avec les propriétaires (locataires), les concierges, ou avec mes voisins

0 1 2 3  : Je m'inquiète des nouvelles transmises à la télévision ou par les journaux.

0 1 2 3  : J'ai peur d'être attaqué ou que ceux que j'aime ne le soient.

0 1 2 3  : J'ai des problèmes de transport.

0 1 2 3  : J'ai trop ou trop peu d'activités sociales.

0 1 2 3  : Le quartier où j'habite ou mon voisinage est bruyant.

0 1 2 3  : Mes enfants fréquentent une école que je n'apprécie pas.

0 1 2 3  : Mes enfants ont des difficultés d'adaptation à l'école.

0 1 2 3  : J'ai de la paperasse à remplir.

0 1 2 3  : J'ai des difficultés avec cette institution, ce commerce, ou ce centre de services:______

 

Le temps

 

0 1 2 3  : Je n'ai pas de temps pour flâner ou pour rêver.

0 1 2 3  : Je n'ai pas suffisamment de temps pour me reposer.

0 1 2 3  : Je n'ai pas assez de temps pour moi.

0 1 2 3  : J’ai trop de temps libre, je m’ennuie.

0 1 2 3  : J'ai des choses en retard.

0 1 2 3  : Je passe du temps à attendre.

0 1 2 3  : Je me sens à la course.

0 1 2 3  : Je dois prendre beaucoup de temps pour me rendre à mon occupation.

0 1 2 3  : Je m'ajuste difficilement à ce qu'exige mon horaire de travail.

0 1 2 3  : J'amène du travail à la maison.

0 1 2 3  : Je n'arrive pas à respecter mes échéanciers ou ceux des autres.

0 1 2 3  : Je n'ai pas de temps pour décompresser pendant la journée.

0 1 2 3  : J’ai double ou triple tâche (travail-maison-études)

0 1 2 3  : J'ai des problèmes d'horaire avec ma famille.

 

L’argent

 

0 1 2 3  : J'ai une grande insécurité financière.

0 1 2 3  : J'utilise mal mon argent.

0 1 2 3  : Je ne sais pas où va mon argent.

0 1 2 3  : Je crains les échéances financières (remboursements)

0 1 2 3  : Je suis financièrement exploité par quelqu'un.

0 1 2 3  : Je paie pour les erreurs financières des autres.

0 1 2 3  : Beaucoup de mon argent va aux autres ou sert aux besoins des autres.

0 1 2 3  : Je veux toujours plus d'argent.

0 1 2 3  : J’ai peur de me faire voler.

0 1 2 3  : Je n'ai pas suffisamment d'argent pour couvrir des besoins essentiels, de base.

0 1 2 3  : Je suis financièrement dépendant de quelqu’un.

0 1 2 3  : Je dois renoncer à certains de mes biens.

0 1 2 3  : Presque toute ma vie sert à gagner de l’argent.

0 1 2 3  : J'ai peur de manquer d'argent pour mes vieux jours.

 

Peut-être sait-on un peu mieux tout ce qui ne va pas dans votre vie, ce qui est mal dosé, ce à quoi on pourrait mieux répondre, pourquoi notre équilibre est précaire ou a été rompu?  Prenons le temps de revoir nos réponses et de prendre conscience de ce qui ne va pas.  Une partie du succès de la démarche réside dans la capacité à mieux doser les occasions de stress auxquelles on est confronté.

Où sont les 2 et les 3?  Combien y en a-t-il?  Est-on coincé de partout, ou est-on à l'aise dans certains secteurs de notre vie? 

Est-ce qu'observer nos occasions de stress nous permet de mieux comprendre notre état de stress, l'ampleur de vos symptômes?

 

On peut transformer une occasion de stress en occasion de développement. On l'a d'ailleurs fait maintes fois dans sa vie en apprenant à mieux composer avec certaines choses, en développant des compétences, en changeant certaines attitudes. La conduite automobile peut être stressante quand on commence, mais les balades en auto peuvent devenir une source de détente quand on sait conduire. Les demandes des autres ne nous créent du stress que tant qu'on n'a pas appris à s'affirmer.

On peut aussi apprendre à ne pas se faire de drames avec des riens, à attendre certains dénouements plutôt que de les appréhender anxieusement. On peut s'organiser mieux, accepter de lâcher prise là où notre pouvoir d'influence est nul ou minime, faire les deuils nécessaires, rompre avec ce qui est irrémédiablement malsain, rompre avec des gens toxiques, cesser de vouloir atteindre un niveau de performance hors du commun jour après jour, etc.