On utilise  le mot «stress» pour désigner tout autant un état de tension qu'une situation. Par exemple,  on peut dire qu'un événement nous a causé beaucoup de stress, ou encore qu'un type d'événement particulier est très stressant.

Dans la première formulation, on dit que la situation évoquée nous a fait vivre des symptômes (tension musculaire, palpitations, souffle court, grande peur, serrement dans la poitrine, sudation, inquiétude, etc); dans la seconde, on affirme que ce type de situation est par nature porteuse de stress.

Voici la vision que je vous propose tout au long de ce site: il est vrai que certaines situations amènent la plupart des gens à réagir avec beaucoup de tension (accident de voiture, violence), mais on trouve toujours des personnes qui réagissent beaucoup moins fort, avec plus de calme, à tout genre de situation. L'ampleur de la réaction de stress devant toute situation dépend toujours de la personne qui y est confrontée.

D'un point de vue pratique, apprivoiser son stress c'est à la fois apprendre à rester calme, à reconnaître ce qui déclenche ou maintient de la tension en soi et à explorer son monde intérieur pour mieux comprendre pourquoi. C'est pourquoi on apprivoise non seulement le stress, mais aussi et surtout son stress.

Trois questions donc: «Comment rester généralement plus calme»,  «Quels changements apporter aux situations qui me stressent?», et «Pourquoi est-ce que je me stresse avec ce type de situation»?

 

Apprivoisersonstress.ca apporte des idées et des outils qui vont dans ces trois directions.

 

 

Lire la suite